La physique

Heinrich Rudolf Hertz

Heinrich Rudolf Hertz


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Heinrich Rudolf Hertz (1857 - 1894) est né le 22 février 1857 à Hambourg, à l'école primaire, il a assisté aux ateliers scientifiques de l'école où il a étudié, montrant un intérêt pour la recherche.

Il entra dans une école d'ingénieurs et, un an plus tard, il servit aussi l'armée pendant un an.

En raison de sa curiosité pour la science, il décide de suivre le cours de physique à l'Université de Berlin (1878), où il excelle toujours par rapport aux étudiants de la classe. Il devient assistant du professeur Hermann von Helmholtz (1880) et étudie l'élasticité des gaz et les décharges électriques qui les traversent.

Puis a commencé des études sur l'électrodynamique de Maxwell (1883), qui n'a pas encore été prouvé expérimentalement. Découvert en classe le phénomène de l'étincelle secondaire (1886), deux bobines attachées à une étincelle, lorsqu'une bobine libérait une étincelle, l'autre libérait également une étincelle, mais de moins d'intensité, de bruit et de luminosité, le jeune scientifique s'est rendu compte que ces étincelles les effets électriques étaient le résultat de phénomènes électrodynamiques qui ont été traités à proximité de circuits oscillants avec une capacité et une auto-induction minimales. Répétant cette expérience d'innombrables fois, il a conclu que les ondes électromagnétiques existaient et se propageaient, puis a commencé à étudier les propriétés de ces ondes, et a constaté qu'elles se comportaient comme des ondes lumineuses, avaient la même vitesse, s'étalaient directement dans l'espace, mais ils avaient une longueur d'onde extrêmement plus longue que la lumière. Avec le prisme de goudron a démontré la réfraction des ondes électromagnétiques.

Au cours des premiers mois de 1893, Hertz est tombé malade, après quoi, l'air rétabli, est retourné au laboratoire. En décembre de la même année, cependant, il a de nouveau été contraint de cesser toute activité. Le 1er janvier 1894, avant son 37e anniversaire, Hertz décède, laissant un travail qui a permis des progrès sans précédent dans le domaine des communications à longue distance. Quelques mois après sa mort, les trois volumes de "The Principles of Mechanics", le dernier ouvrage de Hertz, sont publiés.



Commentaires:

  1. Corwine

    Oui, tout à fait

  2. Akilkree

    Désolé qu'ils interfèrent, mais je propose d'aller d'une manière différente.

  3. Dnias

    Bien sûr. Ça arrive. Nous pouvons communiquer sur ce thème.

  4. Brodrik

    A mon avis, c'est une évidence. Essayez de rechercher la réponse à votre question sur google.com

  5. Hackett

    This topic is simply incomparable

  6. Faris

    bravo super message



Écrire un message