Chimie

Amylopectine

Amylopectine


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Domaine d'expertise - biochimie

En tant que composant principal de l'amidon, l'amylopectine est responsable de la formation de pâte lorsqu'elle est chauffée avec de l'eau. Le polysaccharide très ramifié constitué d'unités D-glucose est insoluble dans l'eau froide, mais gonfle dans l'eau chaude. La proportion d'amylopectine dans l'amidon est d'environ 70-80% dans la plupart des plantes, le reste est constitué du polysaccharide linéaire amylose.


Amylopectine

Amylopectine est le composant principal (70-80%) de l'amidon végétal naturel, par ex. B. la fécule de pomme de terre, de blé ou de maïs. La deuxième partie principale de l'amidon est le polysaccharide amylose avec 20-30%.

Le polysaccharide amylopectine est un biopolymère de masse molaire élevée de 10 000 000 à 200 000 000 g · mol -1 . [3] [4] Le RÉ.-Les monomères de glucose sont liés de manière -1,4-glycosidique les uns aux autres. Environ tous les 15 à 30 monomères, une chaîne latérale est liée de manière -1,6-glycosidique, créant une branche arborescente. Ces chaînes latérales peuvent être courtes (avec 12 à 20 unités de glucose), longues (avec 30 à 45 unités de glucose) et très longues avec une moyenne de 60 unités de glucose. [5] En raison de cette différence de structure, l'amylopectine forme des structures enchevêtrées ou ramifiées au niveau moléculaire, les points de ramification se situent principalement au niveau de l'atome C6. [6]

L'amylose, d'autre part, avec une taille de molécule qui est environ 100 à 200 fois plus petite, forme des chaînes principalement linéaires.

Le test à l'iode avec une solution d'iode-iodure de potassium (solution de Lugol) montre une couleur allant du rougeâtre (dans le cas du maïs cireux) au violet (dans le cas des pommes de terre). [7] [8]


Différence entre l'amylose et l'amylopectine Différence entre 2021

consiste. L'amylose et l'amylopectine sont tous deux des composants de l'amidon. L'amylose est un polysaccharide qui se compose d'unités de D-glucose et constitue environ 20 à 30 pour cent de la structure totale de l'amidon. L'amylopectine constitue le pourcentage restant et est également un polysaccharide. Une différence clé entre les deux est que les composants de l'amylose sont insolubles dans l'eau alors que ceux de l'amylopectine le sont. Cela signifie que contrairement à son homologue, la teneur en amylose ne peut pas se dissoudre facilement dans l'eau, ce qui la rend plus difficile à absorber par le corps et les systèmes internes. En ce qui concerne sa structure et ses liaisons, l'amylose n'est liée par aucune branche et ne possède que ces liaisons alpha 1 et 4. L'amylopectine, quant à elle, est liée par ramification et utilise également les mêmes liaisons alpha 1 et 4.

La liaison amylose est souvent réalisée sous trois formes. D'une part, il peut apparaître dans cette conformation amorphe désordonnée, ou il peut exister sous deux formes hélicoïdales très différentes. Â Le composant a également cette structure linéaire qui assure une rotation autour des angles phi et psi qui lieront l'anneau de glucose à une partie de la structure. L'amylopectine, quant à elle, possède cette ramification non aléatoire, qui est déterminée par des enzymes avec environ 30 résidus glucose. Le composant amidon de l'amylopectine a également plus de "chaînes non ramifiées" appelées chaînes A, tandis que les chaînes internes sont appelées chaînes B.

La fonction de l'amylose est de fournir de l'énergie aux plantes. C'est parce qu'ils sont facilement digérés par rapport à l'amolypectine. En raison de sa structure et de sa composition linéaires, il prend moins de place que le composant amolepekin. Dans la fabrication de produits alimentaires, il est plus couramment utilisé comme stabilisant d'émulsion et comme agent épaississant de principes actifs dans l'industrie et l'agroalimentaire. Cependant, si vous souhaitez éliminer la présence de trop d'eau sur les aliments, l'amolypectine fonctionne mieux car elle absorbe mieux l'eau. Â Vous verrez souvent son effet dans ce réglage lorsque la sauce ou la substance alimentaire liquide est bouillie et refroidie. Lorsque l'amylose est utilisé, on peut souvent voir l'eau se séparer des aliments solides.

Lorsque vous utilisez les composants de l'amidon pour l'expérimentation et les tests, l'amylose s'adapte à l'intérieur de l'iode des structures hélicoïdales, qui absorbe certaines longueurs d'onde de la lumière. Â Cela utilise le composant comme marqueur. L'amylopectine, en revanche, est moins souvent utilisée en laboratoire car elle se décompose facilement en composants plus petits.

sommaire
1. L'amylose est un composant structurel non ramifié de l'amidon, tandis que l'amylopectine est un composant ramifié.
2. L'amylose est plus utilisée en cuisine en raison de la facilité avec laquelle l'eau est séparée, tandis que l'amylopectine est plus susceptible d'absorber l'eau.
3. L'amylose est un composant insoluble de l'amidon tandis que l'amylopectine est le composant soluble.
4. L'amylose est un excellent système de stockage d'énergie, tandis que l'amylopectine ne stocke qu'une petite quantité d'énergie.


Amylopectine

Amylopectjem s [de * amylo -], Amylopectine, polysaccharide insoluble dans l'eau composé de plusieurs milliers d'unités glucose (glucose), qui en plus du & # 945-1,4-glycosidique possède également des & # 945-1,6-liaisons glycosidiques. Ces derniers provoquent les ramifications des chaînes polysaccharidiques (voir Fig.). Celles-ci ont lieu en moyenne toutes les 8 ou 9 unités glucose du brin principal linéaire et conduisent à des chaînes latérales qui sont à nouveau constituées de manière 1,4-glycosidique avec une longueur moyenne de 20 unités glucose. L'amylopectine, avec l'amylose, est le composant principal de l'amidon végétal et est donc l'un des polysaccharides alimentaires les plus importants. L'amylopectine réagit avec l'iode pour former le composé d'inclusion rouge-violet caractéristique de l'amidon. Amylases, enzyme de déramification, dextrines, dextrines de bordure, Haworth (W.N.), glucides de plantes transgéniques II.

Avis des lecteurs

Si vous avez des commentaires sur le contenu de cet article, vous pouvez en informer la rédaction par e-mail. Nous avons lu votre lettre, mais nous vous demandons de comprendre que nous ne pouvons pas répondre à tout le monde.

Rolf Sauermost (chef de projet)
Doris Freudig (éditrice)

Dr. Michael Bonk (assistant)
Dr. Andreas Sendtko (Assistant)
Dr. Helmut Genaust (Traitement étymologique)
Dr. Claudia Gack (éditeur de photos)

Hermann Bausch
Dr. Michael Bonk (informatique)
Wolfgang Hanns
Laura C. Hartmann (IT)
Professeur Dr. Rüdiger Hartmann (IT)
Klaus Hemmann
Manfred Himmler
Rudolf Kempf (IT)
Martin Lay (IT)
Rolf Sauermost (IT)
Dr. Richard Schmid
Hanns Strub
Melanie Waigand-Brauner (IT)

Doris Freudig (montage et conception)
Richard Zinken (conseil)

Prof. Dr. Arno Bogenrieder (botanique)
Prof. Dr. Klaus-Günter Collatz (Zoologie)
Prof. Dr. Hans Kössel (†) (biochimie, biologie moléculaire)
Prof. Dr. Uwe Maier (biochimie, biologie moléculaire)
Prof. Dr. Günther Osche (Zoologie)
Prof. Dr. Georg Schön (microbiologie)

Anhäuser, Marcus (MA)
Arnhem, Dr. Katharina (K.A.)
Becker-Follmann, Dr. Johannes (J.B.-F.)
Bensel, Dr. Joachim (J.Be.)
Bergfeld (†), Dr. Rainer (R.B.)
Berthold, Prof. Dr. Pierre (P.B.)
Bogenrieder, Prof. Dr. Arno (A.B.)
Bohrmann, PD Dr. Johannes (J.B.)
Bonk, Dr. Michael (M.B.)
Né, le professeur Dr. Jan (J.Bo.)
Braun, Andreas (A.Br.)
Bürger, Prof. Dr. Renate (R.Bü.)
Cassada, Dr. Randall (RC)
Collatz, Prof. Dr. Klaus-Günter (K.-G.C.)
Culmsee, Dr. Carsten (C.C.)
Drew, Dr. Martina (MD)
Drosse, Inke (I.D.)
Duel-Pfaff, Dr. Sirène (N.D.)
Duffner, Dr. Klaus (K.D.)
Eibl-Eibesfeldt, Prof. Dr. Irénée (I.E.)
Eisenhaber, Dr. Frank (F.E.)
Emschermann, Dr. Pierre (P.E.)
Engelbrecht, Beate (B.E.)
Engeser, PD Dr. Théo (T.E.)
Eurich, Dr. Christian (C.E.)
Pour toujours, Bettina (B.Ew.)
Fassler, Dr. Pierre (P.F.)
Fehrenbach, Dr. Heinz (H.F.)
Réparez, Dr. Michel (M.F.)
Flemming, Alexandra (A.F.)
Franzen, Dr. Jens Lorenz (J.F.)
Joyeuse, Doris (D.F.)
Gack, Dr. Claudia (C.G.)
Gallenmüller, Dr. Friederike (F.G.)
Ganter, Sabine (S.G.)
Gärtig, Susanne (S.Gä.)
Jardinier, PD Dr. Wolfgang (WG)
Gassen, Prof. Dr. Hans-Günter
Geinitz, Christian (Ch.G.)
Genth, Dr. Harald (H.G.)
Lunettes, Dr. Birgitta (B.G.)
Götting, Prof. Dr. Klaus-Jürgen (K.-J.G.)
Grasser, Dr. habil. Klaus (K.G.)
Semoule, Dr. Eike (par exemple)
Grüttner, Dr. Astrid (AG)
Häbe, Martina (M.Hä.)
Crochet, Prof. Dr. Hermann
Hanser, Dr. Hartwig (H.Ha.)
Plus dur, Deane Lee (D.Ha.)
Hartmann, Prof. Dr. Rüdiger (D.R.)
Hassenstein, Prof. Dr. Bernhard (B.H.)
Haug-Schnabel, PD Dr. Gabriele (G.H.-S.)
Hemminger, Dr. habil. Hansjörg (S.A.)
Herbstrett, Dr. Lydie (L.H.)
Hobom, Dr. Barbara (B.Ho.)
Hoffrichter, Dr. Odwin (OH)
Hohl, Dr. Michael (M.H.)
Hoos, Katrin (K.H.)
Corne, Dagmar (D.H.)
Horn, Prof. Dr. Eberhard (E.H.)
Huber, Christoph (Ch.H.)
Huber, Dr. Gerhard (G.H.)
Huber, Prof. Dr. Robert
Câlin, Dr. Agnès M. (A.H.)
Illerhaus, Dr. Jürgen (J.I.)
Illes, Pr. Dr. Pierre (P.I.)
Illing, le professeur Dr. Robert-Benjamin (R.B.I.)
Irmer, Juliette (J.Ir.)
Jaekel, Dr. Karsten
Chasseur, Dr. Rudolf
Jahn, Dr. Utilisation
Jahn, Prof. Dr. Théo (T.J.)
Jendritzky, Prof. Dr. Gerd (G.J.)
Jendrsczok, Dr. Christine (Ch.J.)
Jerecic, Renate (R.J.)
Jordanie, Dr. Elke (E.J.)
Juste, Dr. Lothar (L.J.)
Juste, Margit (M.J.)
Kary, Michael (M.K.)
Kaspar, Dr. Robert
Kattmann, Prof. Dr. Ulrich (Royaume-Uni)
Kindt, Silvan (S.Ki.)
Kirchner, Prof. Dr. Wolfgang (W.K.)
Kirkilionis, Dr. Evelin (E.K.)
Kislinger, Claudia (C.K.)
Klein-Hollerbach, Dr. Richard (R.K.)
Klonk, Dr. Sabine (K.S.)
Kluge, Prof. Dr. Friedrich (F.K.)
Roi, Dr. Susanne (S.Kö.)
Körner, Dr. Helge (H.Kör.)
Kössel (†), Prof. Dr. Hans (H.K.)
Kühnle, Ralph (R.Kü.)
Kiss (†), Prof. Dr. Siegfried (S.K.)
Kyrieleis, Armin (A.K.)
Lahrtz, Stéphanie (S.L.)
Lamparski, Prof. Dr. Franz (FL)
Landgrave, Dr. Uta (U.L.)
Lange, Prof. Dr. Herbert (H.L.)
Lange, Jörg
Langer, Dr. Bernd (B.La.)
Larbolette, Dr. Olivier (OL)
Laurien-Kehnen, Dr. Claudia (C.L.)
Lay, Dr. Martin (ML)
Lechner-Ssymank, Brigitte (B.Le.)
Leinberger, Annette (AL)
Leven, Pr Franz-Josef (F.J.L.)
Liedvogel, Prof. Dr. Bodo (BL)
Littke, Dr. habil. Walter (W.L.)
Loher, Prof. Dr. Werner (W.Lo.)
Lützenkirchen, Dr. Günter (G.L.)
Mack, Dr. Frank (F.M.)
Mahner, Dr. Martin (M.Ma.)
Maier, PD Dr. Rainer (R.M.)
Maier, Prof. Dr. Uwé (U.M.)
Marksitzer, Dr. René (R.Ma.)
Markus, Prof. Dr. Mario (M.M.)
Martin, Dr. Stefan (S.Ma.)
Médicis, Dr. Gerhard (G.M.)
Mehler, Ludwig (L.M.)
Mehraein, Dr. Susan (S.Me.)
Meier, Kirstin (K.M.)
Meineke, Sigrid (S.M.)
Mohr, Prof. Dr. Hans (S.M.)
Mosbrugger, Prof. Dr. Volker (V.M.)
Mühlhäusler, Andrea (A.M.)
Muller, Dr. Ralph (R.Mü.)
Müller, Ulrich (U.Mü.)
Müller, Wolfgang Harry (W.H.M.)
Murmann-Kristen, Dr. Louise (L.Mu.)
Mutke, Jens (J.M.)
Narberhaus, Ingo (I.N.)
Neub, Dr. Martin (M.N.)
Neumann, Dr. Harald (H.Ne.)
Neumann, Prof. Dr. Herbert (H.N.)
Nick, PD Dr. Pierre (P.N.)
Nörenberg, Prof. Dr. Wolfgang (W.N.)
Nübler-Jung, Prof. Dr. Katharina (K.N.)
Oehler, Prof. Dr. Jochen (J.Oe.)
Oelze, Prof. Dr. Jürgen (J.O.)
Olenik, Dr. Claudia (C.O.)
Osche, Prof. Dr. Gunther (G.O.)
Panesar, Arne Raj
Panholzer, Bärbel (B.P.)
Paul, PD Dr. Andreas (A.P.)
Paulus, Prof. Dr. Hannes (H.P.)
Pfaff, Dr. Winfried (W.P.)
Pickenhain, Prof. Dr. Lothar (LP)
Probst, Dr. Olivier (OP)
Ramstetter, Dr. Elisabeth (E.R.)
Ravati, Alexandre (AR)
Rehfeld, Dr. Klaus (K.Re.)
Reiner, Dr. Susann Annette (S.R.)
Riede, Dr. habil. Klaus (K.R.)
Riegraf, Dr. Wolfgang (W.R.)
Riemann, Prof. Dr. Dieter
Roth, Prof. Dr. Gerhard
Rübsamen-Waigmann, Prof. Dr. Helga
Sachße (†), Dr. Hanns (S.S.)
Sander, Prof. Dr. Klaus (K.S.)
Sauer, Prof. Dr. Pierre (PS)
Sauermost, Elisabeth (E.Sa.)
Sauermost, Rolf (R.S.)
Schaller, Prof. Dr. Frédéric
Schaub, Prof. Dr. Günter A. (G.Sb.)
Schickinger, Dr. Jürgen (J.S.)
Schindler, Dr. Franz (FS)
Schindler, Dr. Thomas (TS)
Schley, Yvonne (Y.S.)
Schling-Brodersen, Dr. Uschi
Schmeller, Dr. Dirk (DS)
Schmitt, Prof. Dr. Michael (MS)
Bijoux, Dr. Thomas (T.Schm.)
Scholtyssek, Christine (Ch.S.)
Bien, Prof. Dr. Georg (G.S.)
Schönwiese, Prof. Dr. Christian-Dietrich (C.-D.S.)
Schwarz, PD Dr. Elisabeth (E.S.)
Seibt, Dr. Uta
Sendtko, Dr. Andreas (A.Se.)
Coutume, Prof. Dr. Pierre
Spatz, Prof. Dr. Hanns-Christof (H.-C.S.)
Bacon, Prof. Dr. Thomas (T.Sp.)
Ssymmank, Dr. Axel (AS)
Starck, PD Dr. Matthias (M.St.)
Steffny, Herbert (H.St.)
Sternberg, Dr. Klaus (K.St.)
Stöckli, Dr. Esther (Est)
Litige, Prof. Dr. Bruno (B.St.)
Strittmatter, PD Dr. Günter (St.G.)
Stürzel, Dr. Frank (F.St.)
Brewhouse, Prof. Dr. Walter (W.S.)
Tewes, Prof. Dr. Uwé
Théopold, Dr. Ulrich (U.T.)
Euh, Dr. Gabriele (G.U.)
Unsicker, le professeur Dr. Klaus (K.U.)
Vaas, Rüdiger (R.V.)
Vogt, Prof. Dr. Joachim (J.V.)
Vollmer, Prof. Dr. Dr. Gerhard (G.V.)
Wagner, Prof. Dr. Edgar (E.W.)
Wagner, Eva-Maria
Wagner, Thomas (T.W.)
Wandtner, Dr. Reinhard (R.W.)
Warnke-Grüttner, Dr. Raimund (R.W.)
Weber, Dr. Manfred (M.W.)
Wegener, Dr. Dorothée (D.W.)
Weth, Dr. Robert (R.We.)
Weyand, Anne (A.W.)
Weygoldt, Prof. Dr. Pierre (P.W.)
Wicht, PD Dr. Helmut (H. Wi.)
Wickler, Prof. Dr. wolfgang
Sauvage, Dr. Rupert (R. Wi.)
Wilker, Lars (L.W.)
Wilmanns, Prof. Dr. Otti
Wilps, Dr. Hans (H.W.)
Winkler-Oswatitsch, Dr. Ruthild (R.W.-O.)
Wirth, Dr. Ulrich (U.W.)
Wirth, le professeur Dr. Volkmar (V.W.)
Loup, Dr. Matthias (M.Fe.)
Wuketits, Prof. Dr. Franz M. (F.W.)
Wülker, Prof. Dr. Wolfgang (WW)
Zähringer, Dr. Harald (H.Z.)
Zeltz, Dr. Patrick (P.Z.)
Ziegler, Prof. Dr. Hubert
Ziegler, Dr. Reinhard (R.Z.)
Zimmermann, Prof. Dr. Manfred
Zissler, Dr. Dieter (D.Z.)
Zöller, Thomas (T.Z.)
Zompro, Dr. Olivier (O.Z.)

Articles sur le sujet


Définition

Amylose : L'amylose est un polymère à chaîne droite composé d'unités D-glucose.

Amylopectine : L'amylopectine est un polymère à chaîne ramifiée constitué d'unités D-glucose.

Pourcentage de force

Amylose : La teneur en amylose de l'amidon est d'environ 20 %.

Amylopectine : La teneur en amylopectine de l'amidon est d'environ 80 %.

Structure

Amylose : L'amylose est une structure à chaîne droite.

Amylopectine : L'amylopectine est une structure ramifiée.

Liaisons glycosidiques

Amylose : L'amylose a une liaison glycosidique de 1-4.

Amylopectine : L'amylopectine possède des liaisons glycosidiques -1-4 et des liaisons glycosidiques -1-6.

Solubilité dans l'eau

Amylose : L'amylose est moins soluble dans l'eau.

Amylopectine : L'amylopectine est plus soluble dans l'eau.

Changement de couleur avec l'iode

Amylose : L'amylose donne une couleur bleu foncé/noir lorsqu'une solution d'iode est ajoutée.

Amylopectine : L'amylopectine donne une couleur brun rougeâtre lorsqu'une solution d'iode est ajoutée.

Hydrolyse avec des enzymes

Amylose : L'amylose peut être complètement hydrolysée avec les enzymes α-amylase et -amylase.

Amylopectine : L'amylopectine ne peut pas être complètement hydrolysée avec les enzymes α-amylase et -amylase.

Formation de gel

Amylose : L'amylose ne gélifie pas lorsque de l'eau chaude est ajoutée.

Amylopectine : L'amylopectine forme un gel lorsque de l'eau chaude est ajoutée.

Conclusion

L'amylose et l'amylopectine sont deux types de polysaccharides présents dans les amidons. Ils ont des différences structurelles et chimiques ainsi que des similitudes. le différence principale entre l'amylose et l'amylopectine est que l'amylose est un polymère à chaîne droite tandis que l'amylopectine est un polymère à chaîne ramifiée.


Amylose et amylopectine

Dans les pommes de terre conventionnelles, l'amidon se compose de deux composants - l'amylopectine et l'amylose. Tous deux sont des polymères fabriqués à partir de molécules de glucose, qui diffèrent cependant de manière significative par leurs propriétés physico-chimiques : l'amylopectine a un effet épaississant, tandis que l'amylose a un effet gélifiant.

Dans de nombreuses applications techniques, seule l'amylopectine est requise et l'amylose est indésirable car elle interfère avec de nombreuses applications. Une séparation de l'amylopectine et de l'amylose est en principe possible, mais elle est associée à une dépense énergétique élevée et n'est pas économique. Jusqu'à présent, par conséquent, l'effet gélifiant de l'amylose a été réduit en le modifiant chimiquement avant utilisation. Cela va de pair avec une consommation accrue d'énergie et d'eau.

BASF Plant Science a trouvé une solution meilleure et plus économique : avec l'aide de la biotechnologie végétale, ils ont développé une nouvelle pomme de terre dont l'amidon se compose presque exclusivement d'amylopectine. Cette pomme de terre innovante portant le nom d'Amflora combine les avantages de la fécule de pomme de terre avec les excellentes propriétés épaississantes de l'amylopectine pure. L'amidon de pomme de terre est mieux adapté aux applications techniques que l'amidon de blé ou de maïs, par exemple, car il a un poids moléculaire plus élevé et une teneur en matières grasses et en protéines plus faible.

L'amidon de pomme de terre à l'amylopectine pure permet une structure de surface très uniforme et en même temps une viscosité, une stabilité et une transparence élevées. Cet amidon innovant peut être utilisé dans les industries du papier, des adhésifs, du textile, de la construction et des cosmétiques.

Les chercheurs de BASF Plant Science ont développé l'Amflora en désactivant génétiquement le gène de la Granule Bound Starch Synthase (GBSS), l'enzyme clé pour la synthèse de l'amylose indésirable, dans le tubercule de pomme de terre. À cette fin, les chercheurs de BASF Plant Science ont utilisé ce que l'on appelle la & # 8220Antisense Technology & # 8221, dans laquelle une copie du gène est intégrée dans le matériel génétique de la pomme de terre comme une image miroir.

L'amidon Amflora n'est utilisé que dans des applications techniques. Étant donné que les pommes de terre n'ont pas de parents sauvages en Europe et qu'elles se reproduisent également via les tubercules et non via le pollen, il est très peu probable que les pommes de terre Amflora se croisent au champ.

Comme Amflora doit être cultivé sous contrat, il ne sera pas disponible sur le marché libre. De la production de semences à la production d'amidon, tous les partenaires de la chaîne d'approvisionnement se sont engagés à adhérer à un système de culture garantissant la qualité, appelé & # 8220Identity Preservation System & # 8221. L'origine et la pureté des produits récoltés et transformés sont contrôlées à toutes les étapes du processus. BASF Plant Science a testé ce système en 2005 en République tchèque. En 2006, une culture test avec des pommes de terre féculières normales a été réalisée dans le Brandebourg et en Saxe-Anhalt afin de familiariser les partenaires de la chaîne d'approvisionnement avec le système. Ce test a servi à préparer la culture d'Amflora, qui doit débuter en 2007. Le principe de culture assurant la qualité fonctionne dans deux directions : d'une part, la pureté de l'amidon Amflora est préservée, d'autre part, les pommes de terre conventionnelles ne sont pas mélangées avec des pommes de terre Amflora.

L'idée de l'Amflora est venue d'experts de l'industrie de la fécule de pomme de terre. Il s'agit d'un produit européen conçu pour rendre l'industrie de la fécule de pomme de terre (qui est principalement basée en Europe) plus compétitive que ses concurrents utilisant de l'amidon de maïs ou de blé. Les produits à base de fécule de pomme de terre de haute qualité tels que l'Amflora sont très appréciés des transformateurs et des agriculteurs. La demande est déjà forte et l'accès au marché via des partenaires de l'industrie de l'amidon est assuré.



Commentaires:

  1. Kiley

    What amusing topic

  2. Herlbert

    Remarquablement, le message utile

  3. Merlyn

    Je suis d'accord que le message a réussi. Bon travail!

  4. Dazahn

    est-il un analogue similaire?

  5. Chiamaka

    Ce message amusant

  6. Sherman

    Sans conversations!



Écrire un message